Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/a44d7fa8718602dd842a96d8e79b0ee3/homebrewing/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307

Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/a44d7fa8718602dd842a96d8e79b0ee3/homebrewing/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307
novembre 2020 – SlammyHomebrewing

Toi aussi, fabrique ton iSpindel toi même !

J’en ai parlé dans un autre post, je l’ai plusieurs fois dit sur FaceBook, le plus simple, c’est de le faire soi même son iSpindel.

PCB Tout nu

Alors OK il y’a quelques barrières

  • Plus de 50 points de soudure à faire
  • Parfois à refaire parce que tu sais pas pourquoi mais ton Gyro marche pas ou tu as un faux contact
  • Difficile de sourcer en quantité unitaire (ou petite quantité)

Je vais en gros reprendre le post de Joey Joe Joe Jr mais adapté à l’Europe / la France.

Donc la liste de courses (on part du principe que vous avez déjà un fer à souder, de la tresse à dessouder, du fil à souder, idéalement une planche à clous pour laquelle je vais quand même mettre le lien etc)

  • Le cuivre (le PCB pour les gens techniques) : 2 solutions
    • Le Jeffrey (version 2.1) : Le lien vous emmène chez PCB Way, la quantité mini est de 5, les frais de port coûtent plus cher que les cartes. C’est celui que j’utilise depuis plusieurs mois pour tous les iSpindels que je fais. Il est facile d’utilisation, y’a pas mal de petits trucs sympas (on peut facilement limer, les supports de batterie sont “Surface Mounted” et pas traversants, tout est écrit dessus donc on ne se plante pas)
    • le CherryPhil (version 4.0) : il marche bien aussi, y’a encore plus de points de soudure à faire et les supports de batterie sont traversants
On habille un peu la bête
  • Les Wemos D1/ESP8266 (avec idéalement le mode DeepSleep)
    • AZ Delivery est une bonne source (c’est les mêmes qui fournissent Amazon) Je l’ai ai utilisé au début quand je faisais des petites quantités. Bonne qualité, livraison rapide.
    • Plein de vendeurs sur AliExpress : Fengyidz Huapengxing , WinWin , TenStar, All Electronics Mall Ceux que je liste là sont ceux que j’ai utilisé par le passé. Là ça vaut le coup quand on commande par 10/20/40. Attention, parfois de la perte au feu dans les livraisons, on ne sait pas pourquoi le D1 marche juste pas
  • Capteurs de température DS18B20
    • Là encore, AZ Delivery fait le job sur les “petites” quantités
    • Ali Express encore et toujours pour les grosses commandes WinWin est une bonne source TenStar aussi WavGat fait l’affaire
  • Diode BAT43
    • Amazon, Mouser, RS ou votre vendeur d’électronique local si vous avez (Attention, Mouser et RS ont des prix super intéressants … par bobine de 10000 unités 😀 )
    • Ali Express, comme d’habitude Kexinda par exemple
  • Résistances de 220k et 4.7k
    • POPESQ sur Amazon mais là aussi RS, Mouser, le magasin d’électronique du coin
    • Ali Express doit en avoir aussi, jamais fait
  • Chargeur de batterie TP4056 6 PINS (pas 4) idéalement USB C
    • Amazon est votre ami (en général c’est pas 5), faites bien attention à ce que ce soit du 6 PINs
    • Ali aussi c’est votre pote. HK FenTai étant solide
  • Gyroscope MPU6050
    • Gros gros warning sur celui là. Souvent, on ne sait pas pourquoi (enfin si, on sait, c’est tout fait pour par cher en Chine donc parfois le contrôle qualité il passe un peu en second, voire il se cache dans le décor) soit on se retrouve avec un angle de 0° permanent soit on a une variation d’une vingtaine de degrés là où on devrait en avoir 90. Donc faut soit choisir la Qualité (et donc le prix) soit être prêt à mettre des gyros au rebut (après les avoir dessoudés sinon c’est moins drôle).
    • Donc là encore, les Allemands sûrs de AZ Delivery pour les petites quantités
    • et Ali Express pour les containers (WinWin, YX Electronics)
  • Les petits interrupteurs SK-12D07VG3
    • Solution simple : Amazon
    • Après, RS, Mouser, Ali etc avec la ref SK 12D07VG3 on trouve.
  • Les supports de batterie (18650 Keystone)
    • Conrad en a , Amazon aussi Attention à bien prendre des versions Surface si vous bossez avec le PCB Jeffrey. Pour CherryPhil faut du traversant. (Si il vous faut des traversants, j’en ai encore quelques uns dont je ne fais rien, je peux vous les envoyer !)
    • Ali Express, comme d’hab BreakOut Technology, les best
  • Les batteries en 18650
    • Attention au poids ! Faut que ça fasse dans les 45/50g sinon c’est de la drouille.
    • Là aussi Conrad, Amazon, RS, Mouser OU le magasin de vapotage du coin. En effet, ce sont les accus utilisés dans plein de vapoteuses 😀
    • Encore et toujours Ali Express Basen Official sont plus rapides que ce qu’ils annoncent
  • Les Tubes pour mettres les iSPindels dedans
  • La planche à clous
    • C’est pour se simplifier la vie quand on positionne les pinoches à souder. Franchement au début je faisais sans, depuis que j’en ai une, ça m’a vraiment changé la vie ! Un modèle tout simple sur Amazon fait bien le job vu que les 2 PCBs ont été bien faits et ont des écartement standards.
Produits Finis

Voilà c’est le résumé, lancez vous maintenant. Ça ne revient pas cher du tout quand on le fait soi même, c’est juste que c’est une plaie de se taper les soudures d’équilibrer, de flasher etc.

Vous pouvez en acheter des touts faits sur iSplinder.eu (utilisez le code CBSB5 et allez lire l’article sur Comment Brasser Sa Bière

Les Geekeries Brassicoles

En fait c’est peut être les premiers éléments que j’ai regardé et développé quand je me suis lancé dans mon aventure de brassage amateur : les éléments électroniques de suivi, pilotage et asservissement. Tout ça me parlait histoire, déjà parce que bricoler c’est rigolo mais aussi parce que ça aide au suivi et ça permet la répétabilité …

Vu que ça intéresse pas mal de gens et qu’on trouve beaucoup de choses mais en Anglais, je fais cette page pour recenser un peu ce qui existe, ce que j’ai utilisé/fabriqué et mettre quelques “tips” pour les gens qui se lancent.

La Base : Le CraftBeerPi ou équivalent

Je dis “ou équivalent” parce que la version 3 de CBPi (le petit nom de CraftBeerPi) n’est plus trop mise à jour mais bon ça fonctionne.

Donc CraftBeerPi qu’est ce que c’est ? C’est un logiciel à base de Python qui se déploie sur un Raspberry Pi et qui permet (tout seul ou avec plein de plugins) de piloter à la fois le brassage (chauffe, pompes, agitateur etc) et la fermentation (pilotage de prises/relais pour lancer un frigo et/ou un élément de chauffe).

Soit ça se pilote en local avec un écran tactile (ou clavier souris) soit ça se pilote depuis une interface Web qui marche bien sur téléphone et tablette.

Donc il faut

  • Un Raspberry Pi (même un Zero ça fait le job mais bon)

Ensuite pour installer soit vous utilisez directement la branche de BrewChef soit vous suivez un Tutorial plutôt bien fait (mais en Anglais)

Avec un RPi tout nu, on peut faire des choses mais faut bricoler pas mal pour tout brancher. Pour améliorer ça, pas mal de gens ont développé des cartes d’extension pour simplifier les branchements. Celle que j’utilise en l’ayant faite moi même est celle de Justin A .

Ma version de la board de Justin

Elle permet

  • de brancher facilement (sur des borniers à vis) les capteurs de température “OneWire”
  • de sécuriser l’utilisation de SSR (Solid State Relay) et de relais simples sans trop tirer sur le nez du RPi
  • de lisser la tension de 5V qu’on fournit au RPi
  • d’avoir des borniers à vis pour tous les GPIOs qui sont rendus disponibles

Après, j’ai mis un écran, j’ai mis ça dans un boitier, j’ai fait plein de branchements mais je ferais un post dédié pour ça

C’est moche mais ça fait le job !

Il faut aussi que je fasse un post dédié pour les différents plugins que j’utilise (et/ou que j’ai modifié) :/

Des Alternatives à CBPi ?

Justin (encore lui !) avait envie/besoin de faire des trucs un peu sioux et ne pouvait pas le faire vu que CBPi n’est pas en vrai OpenSource.

Il s’est donc relancé dans un projet sur base de NodeRed (un “langage” de programmation très visuel et assez adapté aux flux de brassage), s’est rendu compte qu’il y’avait pas mal de gens qui faisaient de même et donc il y’a maintenant un groupe FaceBook qui regroupe tout ça. Perso j’ai fait une installation mais je ne suis pas allé au bout (au sens où je n’ai pas branché les capteurs de température etc) parce que mon install CBPi me va bien MAIS je me connais, et je finirais pas faire un test grandeur nature.

Il existe aussi des projets type BrewPi (avec Fermentrack), BrewPiLess ou BrewManiac qui tournent sur des plateformes plus petites et bien moins chères qu’un RPi (ESP8266, on en trouve à 2€ sur Ali) et qui permettent soit d’avoir juste un suivi/pilotage de la fermentation ou alors d’avoir un pilotage complet (chauffe/pompe puis fermentation).

LE jouet : le iSpindel

C’est quoi un iSpindel ? C’est un densimètre/thermomètre connecté. Ça permet de suivre en temps réel l’évolution de la densité spécifique d’un liquide et donc de suivre la fermentation de sa bière.

Comment ça marche ? La température bah y’a un capteur de température. La densité, un gyroscope/accéléromètre mesure l’angle de l’ensemble (un tube étanche qui “flotte” dans le liquide) et après calibration et étalonnage permet d’avoir de façon assez précise la densité en fonction de cet angle (grâce au fameux polynôme)

Après ça renvoie l’information (sous forme d’une trame JSON) vers soit un service Cloud (BrewFather, LittleBock et d’autres) soit vers un serveur local (CraftBeerPi avec le Plug In qui va bien ou un serveur générique TCP )

On rentre sous le capot (si ça vous intéresse)

Là on est sur un ESP8266 avec un code OpenSource (le repo) et plusieurs implémentations possibles.

Soit en mode warrior avec un berceau imprimé 3D et tout soudé l’un sur l’autre

Soit avec un beau PCB propre et des composants soudés en place. Là aussi, plusieurs écoles :

  • CherryPhil : le premier PCB que j’ai utilisé. Simple, efficace. Seul souci, le fait que le porte batteries doive être traversant, c’est une plaie à trouver d’une part et d’autre part ça oblige à une soudure super flush du capteur de température et du gyro sinon ça met des contraintes.
  • JoeJoeyJoeJr (OpenSourceDistilling) : Celui que j’utilise en ce moment (peut être celui que vous avez dans les mains ou que vous voulez acheter 😉 ). Le porte batterie est flush, y’a plein de trucs rigolos écrits dessus et surtout en bas y’a de quoi attacher des poids pour garantir l’angle 22/25 dans l’eau pure.

2 3 petits trucs :

  • je suis en train de chercher des “joints” type ceux qu’on trouve sous les bouteilles de soda pour améliorer l’étanchéité. J’ai eu 2 3 cas de liquide qui rentre dans le tube et donc qui met les mesures en vrac
  • Apprivoisez la bête : Faites un calibrage vous mêmes, travaillez votre polynôme, demandez de l’aide sur Internet (ou sur Messenger si je suis connecté). Une fois que c’est fait, vous verrez, c’est un super outil
  • J’avance tranquillement dans mon projet de répétiteur Wifi avec écran (largement inspiré du travail de Nautilis ). L’idée c’est de permettre de récupérer les infos au plus près et de renvoyer l’info sur un réseau local (ou pas). Aujourd’hui (25 Novembre 2020), ça récupère l’info, ça la stocke, ça l’affiche et ça s’accroche au réseau. Il me reste à mettre un petit serveur Web local pour afficher l’info sans même avoir un serveur et à implémenter les routines pour pousser l’info sur BrewFather, LittleBock and co. Ah et à finir l’impression 3D des coques. Après je mets tout ça sur GitHub/Thingiverse pour que chacun puisse se faire le sien.

Le Gadget : Le BrewBubbles

Le petit truc pour compter les bulles et donc suivre encore mieux sa fermentation.

Projet d’un autre passionné, BrewBubbles, encore basé sur ESP8266, c’est pas compliqué et super intéressant

la bête en action
Dans son emballage en impression 3D avec un capteur de température

Comment ça marche ? Une fourche optique voit passer les bulles (les cavitations) et convertit ça en Bulles Par Minute. Ça envoie ensuite l’info soit vers un CraftBeerPi (via un petit plugin) soit nativement vers BrewFather.

En option, on peut mettre 2 capteurs de température. Un pour la température “ambiante” (ou à l’intérieur du frigo) et un pour mettre dans le liquide (Moi j’ai pas fait, j’ai des iSpindel).

Ça se configure tout seul, c’est super propre au niveau du code et LBussy fait un gros suivi/support (via le forum HomeBrewTalk)